Qu'est-ce que l'allaitement ?

Allaiter c'est la façon naturelle et physiologique de nourrir son bébé.
Le lait maternel répond à l'ensemble des besoins du bébé : entre sucre, graisses, vitamines, sels minéraux, protéines et oligoéléments pour que votre bébé puisse grandir et se développer au mieux.

Le lait maternel

Le lait maternel évolue constamment : la composition du lait va varier durant la lactation pour répondre aux besoins exacts du bébé.
Les différents changements et variations du lait sont les suivants :

  • Le premier lait est le colostrum, qui est le lait sécrété par la mère dès le premier jour (durant environ 5 jours). C'est un liquide très riche en anticorps, qui va permettre d'immuniser un maximum votre bébé.

    En effet, durant les premiers jours après sa naissance, votre enfant ne boira pas réellement du lait mais le colostrum qui est un liquide plus clair et jaunâtre que le lait. Il ne faut surtout pas lui en priver car il lui permet de favoriser sa protection immunitaire et l'aide à éliminer ses premières selles.
  • Puis arrive le lait de transition à partir du 6e jour jusqu'au 14e jour.
    Plus votre bébé va grandir, plus son besoin de nourriture et son besoin d'un nouvel équilibre de nutriments va aussi s'accroître. C'est pour cela que la quantité de lait maternel que vous allez produire va également beaucoup augmenter, suivant les besoins de votre petit.

    Comparé au colostrum, les quantités de lactose et de lipides dans votre lait de transition va augmenter.
  • Pour finir, le lait mature qui arrive au bout de deux semaines, donc après le 14e jour. Sa composition va varier au cours de la tétée.

    Au bout de deux semaines, votre lait maternel commence à devenir mature, mais il atteint sa maturité uniquement vers la fin du premier mois, au bout de la quatrième semaine. Lorsqu'il est devenu mature, alors il convient à la croissance de votre enfant et sa composition ne changera plus en profondeur et restera globalement stable.

Le lait maternel est unique et c'est le seul lait qui correspond parfaitement aux besoins du bébé. Aucun lait industriel ne pourra s'adapter aussi exactement et parfaitement, même si leur composition est faite pour qu'elle s'y rapproche le plus possible.

La production de lait fonctionne très simplement : plus il y a une demande régulière de la part du nourrisson, donc plus il est allaité par sa mère, plus les seins vont produire du lait. A contrario, si les seins et le lait de la mère ne sont pas stimulés, alors ils produiront moins de lait.


Les avantages de l'allaitement pour le bébé

La création d'un lien

Le moment de l'allaitement un moment spécial et privilégié entre la mère et son enfant. Ce moment renforce les liens affectifs qu'ils peuvent partager. Le bébé se sent en sécurité et se sent bien, tandis que la mère se sent rassurée et confiante.

En effet, le contact de la peau de la maman à celui de l'enfant joue un grand rôle, tout comme l'odeur de la mère et celui de son lait que le bébé apprend à distinguer.

Les bienfaits pour le bébé

L'allaitement apporte beaucoup de positif pour le bébé et pour sa croissance.

En effet, il est vrai que les enfants ayant été allaités sont plus coriaces et résistants vis-à-vis des infections puisque le lait maternel contient une grande quantité d'anticorps. Ils sont d'ailleurs bien moins susceptibles d'être touchés par des rhumes, des otites, des gastro-entérites ou diarrhées...

  • Les bébés qui ont été allaités sont apparemment aussi moins susceptibles d'être touchés par l'obésité durant leur enfance et leur adolescence.
  • Le fait d'allaiter serait également bénéfique pour le bébé au niveau des allergies : en effet le lait maternel permettrait de prévenir certaines allergies.
  • Le lait maternel est très facile a digérer pour le bébé

Le lait maternel reste vraiment l'alimentation parfaite et adéquate pour le bébé puisqu'il est produit par sa mère et qu'il répond donc exactement aux besoins du bébé.

Voir aussi : Les avantages de l'allaitement pour la maman

Voir aussi : Les inconvénients de l'allaitement pour la maman


La tétée

Les premières tétées vont vous paraître longues au départ. Elles peuvent durer 45min ou plus en comptant l'installation, la stimulation du bébé, son rot...
Il faut savoir que plus votre enfant sera éveillé et plus aura eu l'habitude de faire ces tétées, plus ces dernières seront efficaces et vous paraitront donc bien moins longues.

  • Vous remarquerez lors des premières tétées que, au début des tétées votre bébé va boire de manière active en faisant uniquement de courtes pauses. Progressivement, il va parfois s'arrêter de boire ou faire des pauses de plus longues.
  • Vous pourrez cesser la tétée lorsque vous remarquerez qu'il n'a plus envie de boire. Il aura alors tetée très activement, et pour savoir qu'il ne souhaite plus boire vous pourrez constater que ses pauses se sont rallongées et qu'il ne réagit plus à vos stimulations pour le faire boire.
Pour éviter qu'il pince votre mamelon en enlevant sa bouche, vous pouvez introduire votre doigt dans le coin de sa bouche, entre ses gencives.
  • Le moment du rot : essayez de lui faire faire son rot. Contre votre épaule (et avec une petite serviette à côté au cas où il régurgiterait), tapotez lui doucement le dos pendant 1 à 2 minutes.
Si jamais il ne fait pas son rot, il est inutile d'insister. Vous pourrez réessayer un peu plus tard si vous constatez qu'il en a besoin.
  • Si vous remarquez que votre bébé a encore faim, alors vous pouvez lui donner votre deuxième sein.

Cependant, si votre bébé n'a plus faim et que vous avez l'autre sein tendu et que cela est douloureux, vous pouvez exprimer votre lait : à l'aide d'un tire-lait ou bien manuellement.
N'oubliez pas que pouvez conserver ce lait et même le congeler pour les moments où vous ne pourrez pas lui donner le sein.

La plupart du temps, vos mamelons peuvent être douloureux et vous pouvez même avoir des petites blessures. Généralement cela est dû à une mauvaise position du bébé lorsque vous l'allaitez. Il est donc important pour vous comme pour lui de maitriser et maintenir une prise correcte du sein dès le début pour éviter ces douleurs.

Voir aussi : Les différentes positions d'allaitement

Afin de maîtriser au mieux vos tétées, il est conseillé d'utiliser divers accessoires qui faciliteront l'allaitement de votre bébé.
Certains sont indispensables, d'autres moins mais restent très utiles.

  • Le coussin d'allaitement
    C'est un indispensable. Les tétées sont généralement longues et peuvent être douloureuses pour vous (dos ou bras). Il peut aussi servir pour poser tranquillement votre bébé dessus et ainsi le mettre à la hauteur de votre sein, ce qui vous soulagera également.
  • L'écharpe d'allaitement (ou cape)
    Elle permet de pouvoir allaiter votre bébé en toutes circonstances en gardant tout de même une part d'intimité.
  • Les coussinets d'allaitement
    Qu'ils soient à usage unique ou lavables, ils sont très utiles car les aléas de l'allaitement peuvent vous faire avoir certaines fuites de lait. Puisque ces fuites ne sont généralement pas contrôlables, vous pouvez placer ces coussinets dans votre soutien-gorge ce qui vous permettra de rester au sec et de ne pas tâcher vos vêtements après chaque tétée.
  • Une crème anti crevasse

Voir: Check-list : Les indispensables pour allaiter en toute tranquillité


La fréquence de l’allaitement

Un bébé boit, dans les premières semaines, entre 8 et 12 fois en 24 heures.
Mais il ne faut pas oublier que tous les bébés ne sont pas pareil, ils n'ont pas tous le même rythme et la même fréquence de tétées.

Il est donc important, durant les premières semaines de l'allaitement, d'allaiter votre bébé quand il le demande. Puisqu'un bébé ne prendra et ne demandera jamais davantage de lait que nécessaire, il est préférable de le laisser boire comme il le sent, sans limiter le nombre de tétées ou même leur durée.
Au fur et à mesure des tétées, le bébé arrivera a contrôler et à trouver son rythme en fonction de ses besoins.

Concernant les tétées de nuit, elles sont très importantes puisque votre production de prolactine (l'hormone responsable de la production de lait) est plus élevée la nuit, et le lait produit est plus gras.


Nos derniers conseils

  • Buvez beaucoup de liquide : eau, lait et tisanes. Cela favorisera en plus votre montée laiteuse.
  • Proscrivez l'alcool, le thé et le café puisque tout ce que vous allez ingérer passera dans le lait maternel que vous donnerez à votre bébé.
  • Pour la même raison que le point précédent, favoriser et garder un régime alimentaire équilibré.
  • Les aliments à privilégier : fenouil, lentilles, carotte, anis étoilé, topinambours et verveine.
  • Les aliments à éviter : chou vert, sauge et persil.
  • Si vous souhaitez soulager la tension au niveau de vos seins et les vider, vous pouvez les masser lors de votre douche, sous un jet d'eau chaude.

Merci d'avoir lu cet article !

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à partager cet article !