La procréation médicalement assistée dite PMA est une méthode alternative pour avoir un enfant quand on est infertile. C'est un sujet complexe que nous allons aborder dans cet article.  

Qu'est-ce que la PMA ?

La procréation médicalement assistée a pour but d'aider les couples hétérosexuels infertiles à avoir un enfant. Deux méthodes sont utilisées à cet effet : la fécondation in vitro (FIV) et l'insémination artificielle.

La FIV

La FIV consiste à réaliser la fécondation d'un ovule et d'un spermatozoïde dans un laboratoire et d'insérer l'embryon dans l'utérus de la femme. Les gamètes, à savoir les ovules et les spermatozoïdes peuvent provenir des parents ou d'un donneur.

L'insémination artificielle

L'insémination artificielle est une méthode bien différente. Elle consiste à déposer le sperme du conjoint ou d'un donneur dans l'utérus de la femme en période d'ovulation dans le but que les spermatozoïdes fécondent naturellement un ovule.

PMA : Pour qui ? Comment y avoir recours ?

Tous les couples ne peuvent pas passer par la PMA

La procréation médicalement assistée permet aux couples hétérosexuels diagnostiqués infertiles d'avoir un enfant. Ils doivent impérativement avoir été diagnostiqués infertiles par un médecin ou bien attester qu'ils essaient d'avoir un enfant depuis plus d'un an mais que ça ne fonctionne pas. Ils doivent également remplir deux critères : être en âge de procréer (avoir moins de 43 ans pour les femmes) et être tous les deux vivants et consentants.

Les femmes seules ainsi que les couples homosexuels n'ont pas le droit d'avoir recours à la PMA en France.

Les démarches à suivre pour avoir recours à la PMA

Commencez par consulter votre médecin pour rechercher d'où vient votre difficulté à avoir un enfant. Si vous avez moins de 35 ans et que vous n'arrivez pas à avoir d'enfant, il est recommandé de consulter au bout de 10 à 12 mois après le début des essais bébé. Si vous avez plus de 35 ans, le délais est raccourci à 6 mois.

N'hésitez pas à vous tourner vers les maternités qui possèdent un service PMA ou tournez-vous un gynécologue spécialisé en infertilité.

Le processus peut être long, surtout si le couple a recours à des ovocytes de donneur. Il faut compter des mois avant de pouvoir les obtenir. Il ne faut surtout pas que vous vous découragiez. Si vous avez besoin d'une aide psychologique, n'hésitez pas à vous faire suivre tout au long de ce processus.

Sachez enfin que la PMA est remboursée à 100% par l'assurance maladie.

Quelques chiffres intéressants autour de la PMA

En France, il y a en moyenne 24000 naissances par an issues d'une procréation médicalement assistée. Ce qui fait un total de 3% des naissances globales.

Le taux de réussite d'une FIV est de 20% contre 10% pour une insémination artificielle.

Un petit point intéressant sur ce que dit la loi à cet effet :

Pour en savoir plus sur l'infertilité :

A très bientôt dans un prochain article.