La diversification alimentaire est une grande étape pour la croissance de votre enfant. En effet, celle-ci ne réveil pas seulement le goût des aliments, mais aussi la texture et l’odeur, votre bébé a besoin de cette diversification pour lui donner l’envie et le plaisir de manger.

Avant toutes choses, sachez que l’instinct d’un bébé est très développé, s’il n’a pas très faim, ne le forcez pas, s’il a très faim n’hésitez pas à le nourrir, un bébé ne se laisse jamais mourir de faim.

Quand commencer la diversification alimentaire ?

Au bout d’environ 4 à 6 mois, votre bébé aura besoin de diversifier son alimentation, allez voir un pédiatre quand vous le sentez ! Il répondra à toutes vos questions et vous guidez, nous donner des instructions et par quoi commencer, avec quels fruits et légumes.

Voici quelques conseils avant de consulter un pédiatre :

  • Si votre bébé ne veut pas manger à la cuillère, n’hésitez pas à mélanger une purée de légumes dans son biberon habituel ! Ça l’aidera à s’habituer au goût et à la sensation dans la bouche.
  • Sur un tableau de diversification alimentaire pour savoir la quantité de nourriture à donner à votre bébé, sachez que le nombre de cuillères indiqué n’est qu’une moyenne, s’il n’en veut plus, n’insistez pas, mais s’il en veut encore n’hésitez pas à lui en donner à condition qu’il boive correctement son lait après.
  • Si vous préparez vous-même vos petits pots en grande quantité, soyez vigilante à conserver le surplus dans le congélateur ou dans des bacs à glaçons.
  • écoutez votre pédiatre une fois qu’il est consulté, lui seul peut vous guider correctement. Une fois la quantité de purée requise atteinte, demandez à votre pédiatre un nouveau laitage adapté à l’alimentation de votre bébé.

Quelques étapes de la diversification alimentaire :

Attention /!\ : évitez de saler ou de sucrer les plats !

  • Premièrement, de la naissance à 4/6 mois environ, le lait maternel sera sa seule nourriture. Il faudra consulter un pédiatre pour savoir quand commencer la diversification ! Une fois celle-ci commencée, passez à la seconde étape.
  • Ensuite, de 4 à 6 mois avec l’accord d’un médecin spécialisé ou d’un pédiatre, vous pourrez introduire quelques légumes, en commençant par les carottes, le potiron, les épinards, les haricots verts, les petits pois, la courgette… en purée très finement mixée. Les fruits comme les pommes, les poires, la banane, la pêche et l’abricot toujours bien lavés épluchés pour éviter l’étouffement avec la peau, cuits et surtout mixés. Puis des céréales infantiles, comme des produits à base de riz par exemple, évitez le gluten ! Le blé et ses dérivés comme le seigle, l’orge peuvent être mal tolérés. Votre enfant pourra même commencer à gouter au fromage (comme de l'emmental fondu dans des légumes ou même en morceaux).
  • Troisièmement, de 6 à 8 mois, c’est là que vous pourrez introduire des protéines animales, comme un peu de viande, des œufs et même du poisson, toujours bien cuits à cœur et le plus tendre possible. Il faut faire attention à la quantité, évitez plus de 10 grammes de viande et de poisson, soit l’équivalent de 2 cuillères à café ou seulement 1/4 d’œuf  dur, Vous pourrez commencer à mettre plus de quantité de 8 à 12 mois.
  • de 8 à 12 mois environ, la mastication de votre bébé commence à s’améliorer, avec leur langue ils apprennent à déplacer les aliments dans leur bouche, vous pourrez introduire de la viande tendre de plus en plus, pour l’habituer progressivement à la texture grumeleuses de la chair.
  • Cinquièmement, de 12 à 18 mois, vous pourrez introduire des plats plus élaborés avec des petits morceaux fondants, toujours en variant tous les jours de nouveaux légumes, goûts et textures. Un bébé de 8 mois commence à maîtriser l’art d’écraser des aliments avec ses gencives car ils n’ont pas encore de dents ou de très petites. Il peut donc découvrir de nouvelles consistances ! Essayez même un petit croûton de pain pas trop dur, toujours assis, le dos bien droit et sous la surveillance d’un des deux parents !
  • Enfin, de 18 mois à 36 mois, votre petit bout de chou mangera presque comme vous, mais avec une quantité adaptée à leurs besoins nutritionnels. Cette dernière étape, consiste à explorer le plus de goûts et de textures possibles et de développer ses propres goûts, de découvrir ce qu’il aime, ou ce qu’il n’aime pas. Essayez de lui faire vos repas en petite quantité, toujours sous votre surveillance, veillez à ce qu’il apprécie et ce qu’il n'apprécie pas, en tant que parents vous aurez besoin de connaître les goûts de votre enfant !

Quand donner de l'eau à votre enfant ?

Après 6 mois et s'il est diversifié, vous pouvez lui apporter un peu d'eau pour compenser l'eau qui n'est plus apportée par le lait. Vous pouvez commencer par lui donner des biberons d’eau de 200 à 250 ml mais attention à ne pas le forcer à boire. S'il refuse, c'est tout simplement parce qu'il n'a pas soif.

Il est recommandé d’utiliser une eau faiblement minéralisée. Si vous choisissez de l'eau en bouteille, vous pouvez vous référer à l'inscription “convient à l’alimentation des nourrissons”. Si vous choisissez l'eau du robinet, vérifiez que l'eau convient à votre bébé. Vous pouvez demander à la mairie ou directement à votre pédiatre si elle est dans la même ville que vous.

Que faire quand bébé refuse de manger ?

Dans la dernière période de 18 mois à 36 mois, votre bébé apprendra à dire non, et à développer ses propres goûts, pas de panique ! S’il refuse de manger n’insistez pas, essayez un autre aliment, ou sous une autre forme. Restez calme, il faut accepter ses goûts, s’il refuse un plat que vous adorez personnellement il ne faut pas s’énerver ! Patience et persévérance sont signes de réussite. Encore une fois, un bébé a un instinct plus développé qu’un adulte, il ne se laissera jamais mourir de faim, donc s’il n’a pas faim il ne faut pas insister et réessayer plus tard.

Voici pour les grandes lignes de la diversification alimentaire, consultez un pédiatre ou essayez de trouver un tableau de diversification alimentaire en fonction de l’âge de votre petit !


Merci d'avoir lu cet article !

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et partager cet article !