La césarienne est une méthode chirurgicale qui permet d'extraire le bébé du ventre de sa mère par le biais d'une incision horizontale au niveau du bas ventre. Mais dans quelles conditions avons-nous recours à cette intervention ? Comment cela se déroule-t-il ? Existe-t-il des risques pour la mère ou pour l'enfant ? On vous dit tout sur cette méthode d'accouchement dans cet article.

Ce qu'il faut savoir sur la césarienne

Comment se déroule la césarienne ?

La césarienne se fait obligatoirement dans un bloc opératoire stérile, qu'elle soit programmée ou non. L'opération dure environ 30 minutes, sauf en cas de rares exceptions. Vous êtes généralement sous anesthésie locale grâce à une péridurale ou à une rachianesthésie. Vous serez donc réveillée durant l'opération. Mais n'ayez crainte, en aucun cas vous ne verrez ce qu'il se passe, puisqu'un champ sera mis devant vous.

Une sonde urinaire sera également posée et restera en place 24h après l'accouchement. Pendant l'intervention, on vous demandera de positionner vos bras en croix et seront maintenus pendant presque la totalité de la durée de la césarienne. Le médecin vous demandera peut-être de temps en temps de pousser. Après l'intervention et une fois que bébé est né, vous restez au bloc afin d'être recousue. Généralement, la suture se fait avec des agrafes et des fils qui se résorbent d'eux-même, mais il est possible que vous ayez besoin de vous les faire enlever plus tard. Vous serez ensuite placée sous surveillance pendant plusieurs heures.

Dans quelles conditions doit-on faire une césarienne ?

De façon générale, les médecins optent pour la césarienne si les conditions de santé de la mère ou de l'enfant ne permettent pas un accouchement par les voies naturelles. Elle peut donc être programmée ou effectuée en urgence. Vous aurez sans doute une césarienne si :

  • Votre bébé est dans une mauvaise position (siège, transverse etc)
  • Votre placenta est mal placé
  • Vous attendez plusieurs enfants (jumeaux, triplés etc)
  • Votre enfant est trop gros
  • Vous avez déjà eu recours à une césarienne (même si dans la plupart des cas, un accouchement par voie basse est possible)
  • Vous avez un virus ou une infection
  • Vous avez des antécédents obstétricaux

Dans le cas où elle serait pratiquée en urgence au cours de l'accouchement, cela serait dû au fait que :

  • Le rythme cardiaque de l'enfant soit anormal
  • Votre col de l'utérus à cesser de se dilater
  • Vous ou votre enfant manquiez d'oxygène
  • Vous faites une hémorragie
  • Vous risquez des lésions graves
Vidéo de la chaine YouTube La Maison des Maternelles

Vais-je avoir mal ?

Étant sous anesthésie locale durant l'opération, vous ne ressentirez rien et n'aurez donc pas mal sur le moment. Cependant, comme toutes opérations, il y a un après.

Il est possible que vous ayez des douleurs au niveau de votre cicatrice dans les prochains jours qui suivent l'intervention. Dans ce cas, le personnel médical sera en droit de vous donner des antidouleurs afin de faire passer ces maux. Cependant, ils sont forts et vous seront sans doute administrés par perfusion.

Quels sont les risques ?

Comme toutes interventions chirurgicales, pratiquer une césarienne peut avoir des risques.

La sonde urinaire peut entraîner des infections, bien que cela soit sans grandes gravités pour la maman.

Elle peut également entrainer une phlébite : il s'agit d'une formation de caillots de sang dans les veines, qui sont à l'origine de l'obstruction de la circulation du sang. Ainsi, vous ressentirez donc des douleurs dans les mollets, vous aurez une sensation de jambes lourdes et votre cuisse peut gonfler. Si vous ressentez ces symptômes, veuillez consulter un médecin rapidement.

Qu'en est-il de la cicatrice ? Comment se ménager après ?

Après l'intervention, vous resterez entre 4 et 10 jours à la maternité. L'opération étant plus lourde que par un accouchement par voies basses, vous avez besoin de plus de repos.

Il est possible que vous ayez du mal à vous déplacer seule pendant quelques jours. Il vous faudra aussi gérer l'aspect post-césarienne, qui n'est pas toujours évident à vivre, puisque dorénavant vous aurez une cicatrice sur le bas ventre.

Mais ne vous en faites pas, la cicatrice est faite de telle sorte à ce qu'elle ne soit pas trop visible et puisse être cachée par vos sous-vêtements. De plus, si vous la traitez bien et dès le début de sa cicatrisation, vous pourrez sans doute diminuer sa visibilité avec le temps.

Vidéo de la chaine YouTube La Maison des Maternelles

On espère avoir répondu à toutes vos questions. En attendant, on vous invite à lire nos autres articles ou à nous suivre sur les réseaux sociaux pour plus de contenu. Bonne journée à tous et à bientôt sur Passion Petite Enfance.