La péridurale est une technique d'anesthésie qui permet d'atténuer les douleurs de l'accouchement, tout en permettant à la future maman de continuer à ressentir les sensations. Mais comment fonctionne-t-elle ? Est-elle obligatoire ? Comment est-elle posée ? Présente-t-elle des risques pour la mère ou pour l'enfant ? Nous répondons à toutes ces questions dans cet article.

Ce qu'il faut savoir sur la péridurale

Comment fonctionne et se passe la pose de la péridurale ?

La péridurale est une injection que l'on donne à la femme enceinte pour atténuer, voire diminuer, les douleurs liées à l'accouchement et les contractions. Ainsi, le déroulement de l'accouchement sera facilité et la future maman pourra continuer de ressentir toutes les sensations sans en souffrir ! Elle est obligatoirement faite par un médecin anesthésiste. Si cette procédure apporte du confort à la maman, elle est aussi un gage de sécurité.

Elle se présente sous forme de cathéter, dans lequel est contenu l'anesthésique local. Elle se pose dans le dos de la maman, à l'aide d'une longue aiguille. Il existe deux façons de procéder à sa pose :

  • le produit peut être injecté en continu à l'aide d'un appareil qui pousse la seringue
  • la future maman peut s'injecter elle-même le produit à l'aide d'une pompe

Dans les deux cas, il est impossible de recevoir plus que la dose maximale recommandée par les médecins.

À quel moment nous pose-t-on la péridurale ?

En général, la péridurale est posée lorsque le col de l'utérus commence à s'ouvrir (entre 3 et 8 cm de dilatation). Si le col est trop ouvert, il ne sera plus possible pour la future maman de recevoir l'anesthésie. En effet, il faut que le travail ait commencé, mais pas trop non plus !

C'est à ce moment-là que la femme enceinte peut demander à la ou le sage-femme qui suit l'accouchement de recevoir la péridurale. Après vérification, celle-ci déterminera si oui ou non, il est possible de la lui poser.

Nous tenons tout de même à préciser que la péridurale n'est pas la seule option permettant de rendre l'accouchement moins douloureux. En effet, plusieurs techniques de relaxation existent et peuvent être tout aussi efficaces (bains, massages, etc).

Quelles sont les conditions pour avoir droit à la péridurale ?

Aujourd'hui, la plupart des femmes ont recours à la péridurale et peuvent y avoir droit. Cependant, certains problèmes de santé ou de malformations peuvent vous empêcher de la recevoir.

Voici quelques-unes des contre-indications les plus connues :

  • Vous avez un problème de dos : il est préférable d'avoir un dos bien droit pour faciliter la pose de la péridurale. Si avez subi une opération ou avez une scoliose, il est toujours possible de vous la poser, mais cela sera plus compliqué pour le personnel médical. Vous devrez donc consulter et faire des examens soigneux avant d'être sûre de pouvoir l'avoir.
  • Vous êtes allergique : il est extrêmement rare d'être allergique aux produits contenus dans la péridurale. Cependant, si vous l'êtes, cela peut être grave pour votre santé. C'est pourquoi il est très important de signaler toutes vos allergies aux médecins avant.
  • Vous avez un problème neurologique : si en général le problème est connu avant l'accouchement, certaines maladies ou tumeurs ne permettent pas la pose de la péridurale.
  • Vous avez un problème de coagulation : si votre sang ne circule pas comme il le faut, ceci pourrait créer des hématomes et comprimer les racines nerveuses situées au niveau de la péridurale. Ceci peut entrainer une paralysie. Il est donc formellement interdit de recevoir la péridurale dans ces cas-là.
  • Vous avez une infection ou de la fièvre : si vous avez une plaie, un abcès, des boutons ou une infection dans la zone prévue à la péridurale, il est probable que des microbes viennent s'ajouter dans le liquide céphalo-rachidien. Ceci peut provoquer des complications importantes et une méningite. Il en est de même si vous avez de la fièvre supérieure à 38°C.
  • Vous avez un tatouage dans le dos : de nos jours, ceci ne devrait pas poser réellement problème, surtout si vous n'avez qu'un petit tattoo, car les tatoueurs sont assez préventifs et font en sorte de ne pas tatouer la zone prévue pour la péridurale. Cependant, si vous avez un gros tatouage, la péridurale est compromise. C'est avant tout de la prévention !

La péridurale présente-t-elle des risques ?

Il est très rare que la péridurale présente des risques pour la maman ou l'enfant. Les rares complications ayant été recensées sont plus d'ordre accidentels. En effet, si la péridurale a bien été réalisée par le médecin, que les contre-indications ont bien été respectées et le produit bien dosé, alors la péridurale ne représente aucun danger pour qui que ce soit.

Vidéo de la chaine YouTube La Maison des Maternelles

On espère que cet article vous aura plu et aura répondu à toutes vos questions. N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et à partager l'article.