Les salles natures, ou salles physiologiques d’accouchement, sont des salles de naissances pas comme les autres : moins médicalisées, elles sont équipées de baignoires, de lit sans étriers, de lianes et d’accessoires aidant à relaxer la future maman pour son accouchement. Dans cet article, on vous dit tout ce qu’il faut savoir sur l’accouchement en salle nature.

Ce qu’il faut savoir sur l’accouchement en salle nature

Comment se déroule l’accouchement en salle nature ?

Dès son arrivée pour accoucher, la future maman peut se rendre dans la salle nature et prendre un bain : la chaleur de l’eau va permettre d’atténuer la douleur des contractions et aider également à la dilatation du col de l’utérus.

Dès lors que le travail aura bien commencé, elle pourra en sortir pour rejoindre le lit. Les lits sont généralement grands et sans étrier, ce qui permet à la femme enceinte de trouver la position qui lui convient le mieux pour accoucher. Toutefois, la position la plus pratique et agréable pour mettre au monde le bébé reste de se mettre à quatre pattes ou en suspension grâce aux lianes.

Vidéo de la chaine YouTube FranceBleu

A-t-on le droit à la péridurale ?

Qui dit « salle nature » dit « accouchement naturel », c’est-à-dire que la péridurale n’est pas permise dans ce type d’accouchement, puisque c’est tout sauf un moyen naturel pour accoucher. De plus, la péridurale nécessite beaucoup de matériel médical et un encadrement spécifique, qui ne font pas partie des espaces physiologiques.

Toutefois, si le travail a commencé dans une salle nature, mais que les contractions venaient à être vraiment trop fortes et insupportables pour la femme enceinte, il est toujours possible de repasser dans une salle d’accouchement plus classique afin d’en bénéficier.

Cependant, nous rappelons que des méthodes alternatives existent afin de soulager les douleurs de l’accouchement : hypnose, sophrologie, acupuncture

Vidéo de la chaine YouTube Ensemble Neuf Mois etc.

Le nouveau-né est-il bien pris en charge ?

Que ce soit en salle nature ou en salle de naissance classique, tout est fait pour que l’enfant soit le mieux accueilli possible, dans les bonnes conditions et avec les bons soins.

À moins que l’enfant ou la mère présentent une pathologie, il n’y a pas de raison de séparer le nouveau-né de sa mère.  Le peau à peau pourra donc être pratiqué, et ce aussi longtemps que la mère le désire.

Les soins de l’enfant sont moins nombreux, mais sont faits au sein de la salle nature, au calme et dans un environnement réchauffé. Les tests qui sont habituellement faits à la naissance, peuvent être réalisés le lendemain afin de ne pas perturber l’enfant dès son premier jour de vie.

Ce type d’accouchement présente-t-il des risques ?

Même s’il y a moins de matériel à disposition en salle nature, cela ne veut pas dire qu’elles sont moins sécurisées et moins adaptées pour l’arrivée de bébé ou pour la maman.

En effet, il y aura toujours un.e sage-femme pour assurer l’accompagnement des couples et qui se doit d’être vigilante aux signaux en cas d’urgence ou de complications.  C’est pourquoi il est très rare que ce type d’accouchement présente des risques.

Toutefois, si il.elle juge que la situation nécessite de l’aide, elle pourra prendre la décision de changer de salle et d’emmener la future maman dans une salle d’accouchement classique ou, avec l’accord d’un obstétricien, directement en bloc opératoire pour avoir recours à une césarienne. C’est pour ce genre d’éventualités que les salles nature se doivent d’être à proximité ou au sein même d’une maternité.

On espère que cet article vous aura plu et aura répondu à vos questions concernant l’accouchement en salle nature. Pour plus de contenu et d’informations, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux.