Suite à nos quelques articles sur la fertilité, on s'est dit que ça pourrait être intéressant de passer en revue toutes ces idées reçues qui existent autour de la fertilité. C'est parti pour le top 8 des idées reçues les plus répandues à ce sujet !

1/ Faire l'amour juste après l'ovulation est idéal

FAUX. L'idéal n'est pas d'avoir un rapport sexuel juste après l'ovulation, mais juste avant. Comme nous l'avons évoqué dans l'article "Comment booster sa fertilité ?", le moment propice pour concevoir un enfant est bien 5 jours avant l'ovulation. Les spermatozoïdes ayant une durée de vie comprise entre 4 et 6 jours, cela leur laisse le temps de rencontrer l'ovule pile au moment de l'ovulation.

2/ Avoir des rapports plusieurs fois par jour maximise les chances de tomber enceinte

De nombreuses personnes sont convaincues que faire l'amour plusieurs fois par jour maximise les chances de tomber enceinte... C'est pourtant faux. Vous aurez beau faire l'amour plusieurs fois par jour, si vous n'êtes pas à la bonne période du cycle ça ne vous aidera pas à tomber enceinte plus facilement.

Ce qui importe n'est pas le nombre de fois où vous ferez l'amour, mais bien le moment auquel vous le ferez. Veillez à bien connaître votre cycle pour maximiser vos chances d'avoir un enfant.

3/ Les hommes sont fertiles toute leur vie

FAUX. Ce n'est pas parce que les hommes produisent du sperme toute leur vie qu'ils sont fertiles toute leur existence. La qualité du sperme peut être grandement altérée selon de nombreux facteurs : la pollution, l'alimentation, le stress... Et il ne faut pas oublier que les hommes sont eux aussi sujets à des problèmes de fertilité importants.

Si vous souhaitez booster votre fertilité masculine, nous vous invitons à aller lire notre article "Fertilité masculine : comment la booster ?".

4/ Si on a un cycle normal et régulier, on tombe enceinte plus facilement

Ce serait vrai si tous les cycles produisaient tous des ovules fécondables... Mais ce n'est pas le cas. Il semblerait qu'en moyenne 80% des cycles d'une femme seraient propices à une fécondation, mais tout dépend du corps de chaque femme. Alors que certaines vont produire quasi systématiquement des ovules fécondables, ce n'est pas le cas de toutes les femmes. On ne tombe donc pas plus facilement enceinte quand notre cycle est normal et régulier : il y a d'autres facteurs à prendre en compte.

5/ Certaines positions sexuelles peuvent aider à tomber enceinte

C'est une croyance autour de la fertilité très répandue, mais elle est fausse. Vous avez sûrement déjà entendu dire que des positions telles que la levrette ou le missionnaire sont idéales pour tomber enceinte, ou que rester allonger après le coït ou faire le poirier faciliterait la fécondation. Toutefois, rien n'a jamais été prouvé.

6/ La prise de la pilule provoque des difficultés à avoir un bébé lorsqu'on l'arrête

De nombreuses femmes pensent que si elles ont pris la pilule pendant longtemps, elles mettront du temps à tomber enceinte une fois arrêtée. Il est vrai que si la prise d'un contraceptif a duré des années, le corps aura peut-être besoin d'un peu de temps pour se réhabituer à ses cycles naturels. Néanmoins, il ne faut pas croire que la prise de la pilule provoque systématiquement des difficultés à avoir des enfants.

7/ La fertilité est surtout une question féminine

Pas du tout : les questions de fertilité concernent les hommes aussi bien que les femmes. Eux aussi peuvent être touchés par des troubles de la fertilité. La fertilité est une question qui concerne le couple, et il est primordial d'en discuter à deux.

8/ Avoir subi une IVG compromet la fertilité

De nos jours, subir un avortement médicamenteux ou chirurgical qui se passe bien n'a pas d'impact sur la fertilité. Cette fausse idée nous vient du temps où les avortements n'étaient pas légaux et étaient faits dans des conditions sanitaires pas toujours bonnes. Les complications compromettaient alors la fertilité.

Cependant, une IVG médicamenteuse ou chirurgicale se déroulant sans complications et dans un hôpital ne compromet pas la fertilité. Ce sont des cas qui existent, mais ce n'est pas systématique.  

Pour en savoir plus sur l'infertilité, nous vous invitons à aller lire notre article "Comment détecter une infertilité ?" et "Quelles sont les solutions en cas d'infertilité ?"

Merci de nous avoir lus. A très bientôt.