Sans gravité, mais gênant pour l'enfant, le syndrome de l'intestin irritable, aussi appelé colopathie fonctionnelle ou encore syndrome du côlon irritable, est un trouble de fonctionnement de l'intestin. Dans cet article, on vous explique ce qu'est le SII, comment le reconnaître et comment le soigner.

Tout savoir sur le syndrome de l'intestin irritable

Qu'est-ce que le syndrome de l'intestin irritable ?

Le syndrome de l'intestin irritable (SII), anciennement appelé le syndrome du côlon irritable (SCI) ou encore appelé colopathie fonctionnelle, est une maladie digestive chronique qui affecte les intestins, en particulier l'intestin grêle et le côlon.

Chez les enfants, c'est une maladie intestinale très commune qui est bénigne, mais cause tout de même une gêne importante et un inconfort qui affecte beaucoup la qualité de vie. En effet, cette maladie chronique trouble le transit intestinal, causant ainsi des douleurs, souvent accompagnées de diarrhées ou de constipations fréquentes. Généralement, ce syndrome est détecté durant l'adolescence.

Source : ameli.fr

Quelles sont les causes ?

Les causes de cette maladie chronique sont encore floues, voire même encore inconnues. Toutefois, certaines situations ont permises de démontrer quels facteurs étaient les plus favorables à l'accentuation des symptômes de la maladie.

Les causes peuvent donc être d'origine psychologique (hormones, troubles de la motricité), psychosociale (fatigue, stress, anxiété, panique, dépression, trouble du sommeil, repas non équilibré ou trop copieux) ou encore d'origine médicamenteuse (laxatifs). Il paraît que la gastro-entérite peut également déclencher le syndrome de l'intestin irritable.

Quels sont les symptômes de ce syndrome ?

Il existe 3 types de symptômes courants pour le syndrome du côlon irritable :

  • Les douleurs abdominales : souvent traduit par des maux de ventre, des crampes, des spasmes pouvant durer plusieurs heures. Cela survient surtout la nuit ou après un repas.
  • Les ballonnements abdominaux : souvent, cela se manifeste par l'apparition de bruits dans le tube digestif, de flatulences, ou encore d'une distension du ventre.
  • Les troubles du transit intestinal : ils se manifestent généralement par des diarrhées ou des constipations fréquentes, voire une alternance entre les deux.

Quels sont les risques ?

La majorité des enfants atteints du syndrome de l'intestin irritable s'avèrent être en carence de vitamines D. Cette vitamine est très importante pour les enfants et les adolescents, puisqu'elle agit sur la croissance des os ! Certains études ont même démontrées qu'un déficit de vitamines D peut aggraver la maladie. Il est donc très important de surveiller de près la maladie et de faire régulièrement des bilans de santé pour palier aux éventuelles carences.

Soigner le SII chez l'enfant

Quel traitement pour le syndrome du colon irritable ?

Pour soulager les maux de ventre et les symptômes de la colopathie fonctionnelle chez l'enfant, il est recommandé de mettre en place une meilleure hygiène de vie.

En effet, pratiquer un sport ou une activité physique régulièrement va permettre d'accélérer le transit et éviter la formation de gaz. Cela va également réduire les ballonnements.

L'alimentation a également un rôle très important à jouer ! En effet, il faut à tout prix éviter les repas trop copieux, trop riches et les produits trop gras et plutôt miser sur une alimentation équilibrée et riche en fibres ! La quantité va également beaucoup jouer sur les ballonnements et les maux de ventre, alors tentez d'être le plus raisonnable possible. Certains aliments riches en lactose ou en gluten ou céréales doivent également être évités, comme : le blé, l'orge, le seigle, les yaourts, les fromages blancs, les petits suisses et les fromages à goûts forts.

Des solutions médicamenteuses peuvent également soulager les douleurs, comme les probiotiques, les antidiarrhéiques ou les anticholinergiques. Certains laxatifs stimulants ou à base de sorbitol, lactulose, polyéthylène glycol peuvent également être proposés, mais ne doivent pas être pris systématiquement au risque d'irriter davantage les intestins.

Doit-on consulter un médecin ?

Si vous pensez que votre enfant présente des symptômes de colopathie fonctionnelle, alors il est évident qu'une visite chez le médecin est nécessaire.

Ce dernier pourra ensuite vous prescrire un examen à faire chez le gastro-entérologue s'il suspecte un SII ou une autre pathologie digestive.

Des examens complémentaires peuvent également se faire afin d'exclure une affection organique du rectum ou de la région abdomino-pelvienne.

Source : Doctissimo

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager. Cela nous aide beaucoup ! Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux pour plus de contenu. À bientôt sur le blog !