Lorsqu'une fièvre survient pendant la grossesse, ce n'est jamais à prendre à la légère. Il est donc important de savoir la cause et de consulter un médecin rapidement pour pouvoir la soulager comme il faut. On vous explique tout ce qu'il faut faire ou ne pas faire dans cet article !

Avoir de la fièvre pendant la grossesse

Déceler l'origine de la fièvre

Lorsqu'une fièvre pointe le bout de nez et qu'on attend un bébé, il ne faut surtout pas la laisser trainer et ne pas la négliger. Qu'importe l'origine, dès les premiers symptômes, il est nécessaire que vous vous rapprochiez de votre médecin traitant. Même s'il est plus fréquent de tomber malade durant la grossesse en raison d'une faiblesse des défenses immunitaires, il reste important de savoir la cause cette hausse de température. Cela est généralement dû à :

  • Un rhume ou une grippe : voici un article qui vous aidera à traiter le rhume lors de la grossesse. Pour la grippe, certains médecins recommanderont la vaccination, mais elle n'est pas obligatoire. Les précautions à prendre sont les mêmes que pour un rhume.
  • Une rubéole : cette maladie est très contagieuse et virale pouvant provoquer de graves malformations congénitales
  • Une listériose : elle est souvent accompagnée de maux de tête, troubles digestifs ou troubles neurologiques
  • Une pneumonie : des douleurs thoraciques peuvent être accompagnées de la fièvre et de la toux
  • Une toxoplasmose : ceci est une infection transmise par les animaux
  • Une chorioamniotite : c'est une infection du liquide amniotique pouvant causer de graves complications foetales (accouchement prématuré, convulsions, atteinte cérébrale...)
  • Une pyélonéphrite aiguë : c'est une infection qui touche particulièrement les reins
  • Une infection urinaire

Quels sont les risques ?

La bonne nouvelle, c'est que même en cas de fièvre (38°C ou plus), le pronostic maternel est très rarement menacé.

Toutefois, le pronostic de la grossesse peut quant à lui être impacté. En effet, il est possible que la fièvre provoque un accouchement prématuré ou des complications. En effet, si la fièvre survient durant le 2ème trimestre, elle peut aussi provoquer des contractions utérines.

Pour ce qui est de la santé du bébé, la fièvre n'a aucun impact ! La fièvre est même considérée comme un signe que le corps lutte contre la maladie, ce qui est plutôt positif.

Comment traiter la fièvre chez la femme enceinte ?

Avant toute chose, parlez-en à votre médecin ! C'est le seul qui pourra vous indiquer quoi faire et vous conseiller au mieux. De plus, il est important de connaitre la raison de cette fièvre. Si besoin, seul votre médecin pourra vous prescrire les médicaments ou soins nécessaires pour soulager votre fièvre.

Cependant, en attendant votre rendez-vous, il est important de bien s'hydrater. La fièvre à tendance à déshydrater le corps, alors n'hésitez pas à boire beaucoup d'eau.

Il n'y a pas grand chose d'autre que vous puissiez faire malheureusement... À part prévenir la fièvre ! Pour cela, lavez-vous régulièrement les mains, utilisez des mouchoirs à usage unique et n'oubliez pas de les jeter, éloignez-vous des personnes malades et évitez les endroits trop fréquentés et peuplés.

Les médicaments qui peuvent soulager la fièvre

Il n'y a qu'un seul médicament qu'une femme enceinte puisse prendre pour soulager sa fièvre : le paracétamol. Et encore ! Celui-ci ne doit pas être pris à outrance. En effet, il est à utiliser sur 5 jours maximum, pas plus de 3000mg par jour.

L'aspirine n'est pas recommandé pour les futures mamans, car il peut avoir des conséquences sur les reins, mais aussi sur la circulation du sang, ce qui peut provoquer des saignements pour la mère et le bébé (action anti-agrégante plaquettaire) !

L'ibuprofène et autres médicaments similaires sont strictement interdits pour les femmes enceintes, car ils peuvent entrainer une fausse couche, surtout s'ils sont pris en début de grossesse !

Cet article vous a plu ? Vous l'avez trouvé utile ? Alors n'hésitez pas à nous soutenir en le partageant. Vous pouvez également nous soutenir par le biais des réseaux sociaux en nous suivant sur ces différentes plateformes ! À bientôt.