La stérilité ou infertilité féminine est de plus en plus répandue, due notamment à des facteurs environnementaux et comportementaux.

Qu'est-ce que la stérilité féminine ?

"La stérilité féminine désigne l'impossibilité, pour une femme, de procréer sous réserve d'avoir des rapports sexuels complets, réguliers (deux à trois fois par semaine) et sans contraception et ce dans les 12 à 24 mois",

Pour débuter une grossesse, la femme doit avoir "au minimum" :

  • Une ovulation régulière et de bonne qualité
  • Un col et des trompes perméables
  • Une glaire de bonne qualité
  • Une muqueuse utérine (endomètre)
  • Un contact avec des spermatozoïdes...

Quels sont les symptômes ?

Le plus souvent il n'y a pas de symptômes. Mais dans certains cas, on peut constater :

  • Des cycles menstruels anormaux
  • Des règles anormalement douloureuses
  • Des rapports sexuels douloureux

L'âge

À partir de 30 ans la capacité reproductive diminue et après 40 ans cette capacité tombe en dessous de 10%. Chez la femme, la fertilité diminue dès l'âge de 30 ans. En effet, les ovules produits à cet âge comportent plus fréquemment des anomalies génétiques. Chez l'homme, le taux maximal de fertilité est de 30 à 34 ans/ Au-delà de 35 à 40 ans, les risques d'infertilité sont augmentés.

Les causes de l'infertilité chez la femme

  • Une endométriose (anomalie gynécologique) : le tissu de l'endomètre, qui tapisse la paroi de l'intérieur de l'utérus, éliminé normalement durant des règles, se retrouve hors de l'utérus. Ce tissu situé en dehors de l'utérus peut créer une inflammation dans le pelvis et peut obstruer les trompes ou ovaires et empêcher la fécondation.
  • Facteur tubo péritonéal: les trompes de Fallope sont atteintes d’une lésion quelconque.
  • Une infection génitale causée par des maladies sexuellement transmissibles : chlamydiae, gonocoques, ou d'autres types de germes qui peut toucher aussi bien le col (cervicite) ou les trompes (salpingite).
  • Une salpingite qui est une inflammation aiguë ou chronique des trompes utérines (conduits qui relient ovaires et utérus), causée généralement par des infections. Dans près de la moitié des cas, l'infection est déclenchée par le Chlamydiae. Les gonocoques et les germes mycoplasmes peuvent également être fautifs.
  • Une grossesse extra-utérine : les séquelles d'une grossesse extra utérine (le conduit de la trompe est obstrué de façon partielle ou totale) ou bien les suites d'intervention chirurgicale.
  • Des troubles de l'ovulation : En cas d'anovulation, l'ovulation est totalement absente. En cas de dysovulation, elle est de qualité moindre. Les troubles de l'ovulation impliquent une non ou une mauvaise production d'un ovocyte fécondable. Ils sont à l'origine de la plupart des cas de stérilité féminine et concernent plus de 3 cas sur 10.

Les causes psychologiques d'une infertilité féminine

Plusieurs facteurs psychologiques peuvent avoir un impact négatif sur la fertilité d'une femme. Voici plusieurs causes qui peuvent provoquer une stérilité chez la femme :

  • Un souvenir douloureux : anniversaire de décès d'un proche, une date de naissance commémorative, un traumatisme ancien…
  • Une peur de répéter les erreurs de ses proches, notamment des parents;
  • Une culpabilité ressentie après une interruption volontaire de grossesse (IVG);
  • Une peur inconsciente de devenir mère à son tour
  • La perte d'un enfant
  • Une enfance malheureuse ou avoir été victime de maltraitance de la part de ses parents ou avoir subi des violences sexuelles...

Merci d'avoir lu cet article ! Laissez nous un petit commentaire sous cet article pour nous prouver votre soutien.

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à partager l'article !