Vous allez prochainement accoucher, et vous vous demandez comment nourrir au mieux votre nouveau-né ? Que votre choix se porte sur l’allaitement ou donner le biberon, chaque repas représente un moment de complicité et de tendresse entre vous et votre enfant.

Lait maternel ou lait infantile ?

Les conseils, et les faux pas à éviter !

Un bébé pèse en moyenne 3 kg à la naissance. Il est important de s’adapter au rythme de bébé et à son appétit plutôt que de suivre bêtement les recommandations préconisées. Il est toutefois important de suivre certaines recommandations, notamment liées à la bonne croissance de votre enfant.

De la naissance jusqu’à 4 mois, le nourrisson doit être nourri exclusivement au lait, que ce soit du lait maternel ou du lait infantile.  En effet, l’enfant débutera la diversification alimentaire vers 4 à 6 mois. Le lait maternel ou les préparations infantiles constituent alors l’unique alimentation du nourrisson avant la diversification alimentaire.

À lire également : Tout savoir sur la diversification alimentaire

L'allaitement à la naissance

Le lait maternel est adapté spécialement aux besoins du bébé et a des bienfaits considérables pour sa santé et son développement. Il évolue constamment : sa composition va varier durant la lactation pour répondre aux besoins exacts du nourrisson.

Les laits infantiles sont de mieux en mieux adaptés aux besoins des bébés. Le but étant tout de même de se rapprocher au plus près du lait maternel. Cependant, certaines composantes du lait maternel comme les anticorps ou les hormones, ne peuvent pas être imitées et ne se retrouvent donc pas dans les compositions des laits infantiles industriels.

Combien de tétées par jour durant le premier mois ?

Il n’y a pas de nombre exact ! Chaque nouveau-né est différent, le nombre de tétées peut varier d’un bébé à un autre. N’oubliez pas que chaque bébé a un appétit différent alors n’essayez pas de faire le même nombre de tété que votre copine…

Un chose à savoir est que lait maternel se digère très rapidement. Un bébé allaité pourra donc avoir faim plus rapidement qu’un bébé nourri au biberon.

Les pédiatres recommandent de nourrir le nourrisson à l’éveil durant les trois premières semaines. Cela signifie qu’il faudrait donner le sein dès que le bébé est éveillé avant même qu’il ne réclame la tétée. Afin de savoir s’il est éveillé ou non, il suffit de sentir son rythme de respiration. S’il émet quelques bruits, alors il est éveillé. Vous pouvez alors lui proposer le sein.

A partir de la quatrième semaine, vous pourrez passer à l’allaitement à la demande. Attendez que l’enfant réclame et ne lui donnez plus systématiquement le sein quand il se réveille.

Combien de biberons par jour pour un nouveau-né ?

Si vous avez décidé de ne pas allaiter, ce choix vous appartient. À la maternité, le pédiatre vous attribuera un lait 1er âge, tout en tenant compte des besoins de votre enfant, et cela, jusqu’à la diversification alimentaire vers 4-6 mois. Le lait 1er âge ou lait maternisé est le premier lait que l'on donne au bébé dès sa naissance jusqu'à ses 4 à 6 mois. Ce lait est généralement fabriqué à base de lait de vache et sa composition est modifiée pour qu'elle puisse correspondre aux besoins spécifiques du nourrisson et qu'il se rapproche au mieux du lait maternel.

Pour savoir combien de biberon il faudra donner à votre enfant par jour, il faudra être patient et bien écouter ses besoins. En moyenne, à la naissance et durant les premières semaines, le bébé boit entre  6 à 8 biberons de 90 ml (quantité d’eau à laquelle on ajoute 3 mesurettes de lait infantile).

Le lait infantile se digère moins vite que le lait maternel. C’est pourquoi, la fréquence des biberons est d’environ toutes les 2h30/3h. Une fois que le biberon est préparé, il doit être bu dans l’heure qui suit, et surtout ne pas être conservé au réfrigérateur. Ne gardez jamais un reste de lait pour le repas suivant. Les laits contiennent de plus en plus souvent de probiotiques qui sont des bactéries, et celles-ci se multiplient rapidement.

Faut-il donner de l’eau à un nourrisson ?

Que vous allaitez votre bébé ou que vous le nourrissez au lait infantile, vous n’avez pas besoin de proposer de l’eau à votre enfant. Tous les besoins en hydratation sont comblés par le lait maternel ou infantile même quand il fait chaud et humide.

Un bébé allaité est un bébé qui n’a pas besoin d’eau. En effet, le lait maternel contient suffisamment d'eau pour bien hydrater un bébé. Il n'aura donc pas soif. En cas de forte chaleur, pensez à lui donner la tété plus souvent afin de bien l'hydrater.

Si vous commencez la diversification alimentaire de votre enfant, soit autour des 4-6 mois, vous pouvez lui apporter un peu d'eau pour compenser l'eau qui n'est plus apportée par le lait. Vous pouvez commencer par lui donner des biberons d’eau de 200 à 250 ml. Attention, si votre enfant refuse à boire de l'eau, c'est tout simplement parce qu'il n'a pas soif ! Ne le forcer pas à boire de l'eau.

Il est recommandé d’utiliser une eau faiblement minéralisée. Si vous choisissez de l'eau en bouteille, vous pouvez vous référer à l'inscription “convient à l’alimentation des nourrissons”.


À lire aussi :


On espère que cet sélection vous aura plu. N'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour plus de contenu. À bientôt sur Passion Petite Enfance !