Après vous avoir présenté des méthodes tels que la sophrologie et le yoga pour vous aider lors de votre accouchement, place à la kiné prénatale. La kinésithérapie est une méthode efficace pour se préparer à accoucher. On vous explique tout dans cet article.

A quoi sert la kiné prénatale ?

Prévenir les maux liés à la grossesse

Certains symptômes de la grossesse sont difficiles à gérer pour beaucoup. La kiné prénatale permet notamment de mieux les gérer afin qu'ils ne mènent pas la vie trop dure à la future maman.

Cette pratique aide à réduire les douleurs articulaires, costales, les maux de dos, la rétention d'eau et tous ces petits bobos handicapants que peut causer la grossesse...

Par ailleurs, la kiné prénatale est aussi un outil précieux dans la gestion du stress. La perspective d'un accouchement peut être très anxiogène, la méthode contribue donc à relaxer les femmes enceintes notamment grâces aux exercices de respiration.

Préparer l'accouchement

Les séances de kiné prénatale permettent d'apprendre à la maman comment appréhender le jour J. Elle y apprendra les postures physiologiques à adopter pour être confortable et que bébé puisse sortir plus facilement. Elle assimilera également de nombreuses techniques de respiration qu'elle pourra appliquer le jour de l'accouchement. Enfin, la maman apprendra comment pousser correctement, puisque c'est un point qui préoccupe bon nombre de futures mamans.

D'autre part, la kinésithérapie prénatale permet de limiter les dégâts quant à l'impact de l'accouchement sur le corps. En travaillant la flexibilité et la plasticité du périnée, la future maman aura moins de désagréments post-accouchement tels que les fuites urinaires par exemple.

Comment se passe une séance de kinésithérapie prénatale en pratique ?

Généralement, les séances peuvent être entamées dès le troisième trimestre, même avant si vous le souhaitez. Elles durent entre 30 minutes et 1 heure en moyenne et peuvent être suivies individuellement ou en groupe. A vous de choisir l'option qui vous correspond le mieux.

Les papas peuvent y assister, il est même préférable qu'ils soient présents au moins une fois. Ainsi, ils vous assimileront eux aussi les exercices et pourront vous aider le jour J : à vous positionner, à respirer...

Il se peut que les séances soient remboursées si elles vous ont été prescrites par votre médecin. A vous de voir avec l'équipe médicale qui suit votre grossesse comment vous pouvez procéder.

Avant de vous laisser, voici quelques techniques de respirations prodiguées par une kiné, à appliquer au moment de l'accouchement :

Pour découvrir d'autres méthodes pour se préparer à l'accouchement :

On espère que cet article vous aura plu. A très bientôt !