Durant la grossesse, plusieurs facteurs peuvent occasionner des sensations de fatigue : le manque de fer ou ne pas boire suffisamment d’eau, par exemple. Certaines femmes se sentent également plus fatiguer dû à la diminution de leur consommation de café….

Quelques conseils pour réduire cette sensation de fatigue :

  • Faire davantage de sieste ;
  • Changer son alimentaire pour prévenir les nausées ;
  • Consommer suffisamment de vitamines, notamment de fer ;
  • Boire suffisamment d’eau pour éviter la déshydratation.

à lire également : Éviter les carences en fer pendant la grossesse


Premier trimestre : de 0 à 14 semaines

Durant le premier trimestre, il est fort possible que vous vous sentiez très faible. Une envie de dormir vous poursuit à tout moment dans la journée, et même quand vous faites des nuits complètes. Mais pas de panique, c’est normal. Le début d’une grossesse marque des changements pour votre corps. Il faut beaucoup d’énergie pour créer un humain !

Au début de la grossesse, la majorité des femmes souffrent d’hypersomnie (sommeil excessif). En effet, les hormones sécrétées à ce moment sont d'excellents somnifères naturels. L’augmentation de la progestérone cause de la somnolence mais peut aussi être responsable d’un sommeil interrompu durant la nuit. L’estrogène peut être la cause d’instabilité des cycles de sommeil.

Cependant, cette tendance disparaît à la fin du troisième mois.

En effet, d’autres facteurs peuvent apparaître et gêner votre sommeil.

  • L’hypersensibilité des seins ou encore les jambes lourdes peuvent vous empêcher de trouver une position de sommeil confortable. Voici les meilleures positions pour dormir durant la grossesse.
  • Au fur et à mesure que votre bébé grandit dans votre ventre, il va exercer une pression sur votre vessie. Vous devrez aller uriner plus souvent ce qui risque de vous réveiller durant votre nuit de sommeil.
  • Les nausées peuvent aussi vous réveiller très tôt le matin. Les vomissements peuvent également diminuer votre apport nutritionnel. Donc penser à compenser ce manque.
  • Le stress et l'anxiété de la grossesse pourraient engendrer de l’insomnie.

Deuxième trimestre : de 15 à 28 semaines

A partir du deuxième trimestre, soit après les 3 premiers mois de la grossesse, votre ventre commence à s'arrondir et les désagréments des premières semaines : les nausées ou l’hypersomnie commence également à disparaître.

En général, le deuxième trimestre est synonyme de délivrance pour les femmes enceintes. Les perturbations du sommeil sont moins fréquentes durant le 2e trimestre. Les taux d’hormones diminuent, de même que la fatigue et les nausées.

Vous éprouverez moins l’envie d’uriner puisque votre utérus et votre bébé remonteront dans votre ventre, la pression sur votre vessie se relâchera.

Le risque de fausse couche demeure est moins fréquent au deuxième trimestre.

Certains inconforts peuvent rendre votre sommeil plus léger…

  • Des brûlures d’estomac peuvent arriver puisque votre utérus appuie sur votre estomac et vos intestins.
  • Faire des cauchemars deviendra plus fréquent puisque vos phases de sommeil paradoxal sont plus fréquentes.

Troisième trimestre de 29 semaines à la naissance

Des insomnies peuvent marquer la fin de la grossesse. Il sera plus difficile de trouver une position agréable pour dormir. Cela sera d’autant plus inconfortable avec l’envie d’uriner, les crampes mais également les mouvements de votre bébé dans votre ventre qui vous réveilleront.

Les inconforts qui peuvent altérer votre sommeil durant le dernier trimestre de grossesse.

  • Puisque votre bébé grandit dans votre ventre, cela peut occasionner des douleurs au dos, des douleurs musculaires et un sentiment d’inconfort ;
  • Des brûlures d’estomac et le reflux peuvent aussi être une gêne à votre sommeil;
  • Des ronflements ou l’apnée du sommeil durant ce dernier trimestre de grossesse.
  • Des crampes aux jambes dues à l’augmentation de la circulation sanguine dans vos jambes, ce qui a des effets sur vos muscles et vos nerfs. Ils peuvent également être causés par un taux moins élevé de fer, d’acide folique (vitamine B9) ou de calcium, d’où l’intérêt de ne pas être carencée.

À lire aussi :


Merci d'avoir lu cet article ! Laissez nous un petit commentaire sous cet article pour nous prouver votre soutien.

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à partager l'article !