Il est facile de reconnaître un reflux gasto-œsophagien chez l’enfant mais beaucoup plus difficile de les traiter. Les RGO sont fréquents chez les nourrissons, presque tous en souffrent, mais comment les traiter ? Y a-t-il des prédispositions à prendre pour atténuer les douleurs et diminuer la fréquence des épisodes de RGO ?

Comment traiter les reflux gastro-œsophagiens(RGO) chez le nourrisson ?

Il y a effectivement quelques conseils que nous pouvons vous donner pour atténuer la fréquence des épisodes de RGO :

  • Premièrement, il est bon de savoir que le traitement du reflux dépend de l’âge de l’enfant et de ses symptômes, pour le cas le plus fréquent et le moins grave comme les régurgitations et les renvois, il n’y a aucun traitement mais quelques mesures à prendre peu drastiques.
  • Pour le cas le plus simple, les renvois du nourrisson et les régurgitations, il lui faudrait un lait infantile plus épais en rajoutant 1 à 3 cuillères à café de céréales de riz pour 30ml.
  • Les nourrissons souffrant de reflux doivent être alimentés en position verticale ou semi-verticale, puis maintenus en position verticale non assise durant 20 à 30 minutes après le repas, car la position assise augmente la pression sur l’estomac et facilite les régurgitations et renvois.
  • Il est important de faire éructer (en tapotant sur son dos) le bébé le plus souvent possible et souvent après le repas. Les éructations sont importantes pour réduire la pression à l’intérieur de l’estomac en évacuant l’air avalé par le nourrisson !
  • Ensuite, si les RGO ont un lien avec une intolérance alimentaire ou une allergie chez le nourrisson, il lui faudrait un lait infantile spécial, à voir avec votre pédiatre ou médecin.
  • Si les RGO se compliquent, avec des douleurs au ventre, une irritabilité du bébé et des problèmes alimentaires et respiratoires, il peut y avoir un traitement avec médicaments et rarement une intervention chirurgicale, mais pas de panique, ceci arrive à très peu de nourrissons ! Dans tous les cas, consultez votre médecin traitant ou un votre pédiatre.
  • Si l’enfant est plus âgé, il doit éviter de manger 2 à 3 heures avant le coucher, de boire des boissons gazeuses et caféinées, éviter de manger du chocolat ou des aliments gras et surtout de ne pas trop manger.

À lire aussi :


Merci d'avoir lu cet article ! Laissez nous un petit commentaire sous cet article pour nous prouver votre soutien.

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à partager l'article !