Au cours de la première année de la vie d’un enfant, les parents et les personnes s’occupant de lui se préoccupent de son développement physique.

Pendant la deuxième année, ils surveillent très attentivement le développement de la langue du bébé.

Les enfants de trois ou quatre ans, qui ne peuvent pas encore se lacer, peuvent parler en phrases complètes sans formation linguistique spécifique.



Le développement du langage chez l'enfant est un instinct, quelque chose d'aussi naturel que de manger ou de dormir. Selon les experts dans ce domaine, cet instinct de langue est inné : une chose avec laquelle chacun de nous est né. Mais cette vision qui prévaut n'a pas toujours été bien acceptée. Au milieu du siècle dernier, des experts de l'époque, notamment un professeur renommé de l'Université Harvard aux États-Unis, considéraient le développement du langage chez l'enfant comme un processus d'apprentissage reposant sur la répétition.

Pourtant, même si la vision moderne considère que la langue est instinctive, des experts sont convaincus que l’interaction d’un enfant avec ses parents et ses gardiens est essentielle à son développement.

Le langage des parents et des personnes qui s'occupent de l'enfant sert de modèle à l'enfant en développement. En fait, l’expérience quotidienne d’un bébé est tellement importante que celui-ci apprendra à parler d’une manière très similaire aux enceintes modèles qu’il entend.

Des expériences montrent que, immédiatement après la naissance, les bébés réagissent davantage aux discussions dirigées par les nourrissons qu'aux conversations dirigées par les adultes. Lors de l'utilisation du langage de bébé, les personnes exagèrent leurs expressions faciales, ce qui aide le bébé à commencer à comprendre ce qui est communiqué. Elle note également que la nature exagérée et la répétition des discussions de bébé aident les enfants en bas âge à apprendre la différence entre les sons. Puisque les bébés ont beaucoup d’informations à traiter, parler de leurs enfants est utile.


La capacité des bébés à reconnaître les sons est très développé, ils reconnaissent le son de leur propre nom dès quatre mois et demi. Les bébés connaissent la signification de papa et maman au bout de six mois environ, ce qui est plus tôt que prévu. Vers l'âge de neuf mois environ, les bébés commencent à reconnaître les schémas fréquents du langage. Un bébé écoutera plus longtemps les sons qui se produisent fréquemment. Il est donc préférable d'appeler fréquemment l'enfant par son nom.

Cela soutient l'idée que les personnes naissent pour parler et ont la capacité d'apprendre une langue dès le jour de leur naissance. Cette capacité est améliorée s'ils sont impliqués dans une conversation. De plus, les bébés et les tout-petits doivent avoir le sentiment de communiquer. De toute évidence, s'asseoir devant la télévision ne suffit pas; le bébé doit avoir une interaction avec un autre orateur.


À lire aussi :


Merci d'avoir lu cet article ! Laissez nous un petit commentaire sous cet article pour nous prouver votre soutien.

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à partager l'article !