Vous êtes enceintes et vous vous demandez comment faire pour choisir la maternité la mieux adaptée à vos besoins ? Nous savons que ce choix est pas toujours simple à faire et que beaucoup de critères rentrent en compte dans la décision finale. C'est pourquoi nous vous aidons dans cet article à mieux définir vos critères, afin de choisir au mieux l'établissement qu'il vous faut.

Les critères importants à prendre en compte

Choisir le bon type de maternité

En France, plus de 500 maternités existent. Ce qui va donc les différencier et être un critère de choix pour vous, c'est de choisir le type de maternité qui vous correspond. En effet, chaque niveau a sa spécificité. Il y a :

  • Maternités de niveau 1 : les maternités de ce type conviennent à la majorité des femmes enceintes car elle s'occupent essentiellement des grossesses "normales", qui ne présentent donc aucun risques particuliers. Leur équipement permet également de faire face à toutes difficultés imprévues et ont pour rôle de dépister les risques éventuels durant la grossesse, pour ensuite mieux orienter les futures mamans dans une maternité plus adaptée si besoin.
  • Maternités de niveau 2 : les maternités de ce type sont équipées de soins intensifs néonatals. De ce fait, elles conviennent mieux aux femmes enceintes présentant des cas particuliers comme de l'hypertension ou du diabète gestationnel, mais permettent aussi d'accueillir les prématurés de 33 semaines et plus nécessitant des soins. Elles permettent également d'assurer le suivi et l'accouchement d'une grossesses "normale" si tel est le désir de la future maman.
  • Maternités de niveau 3 : les maternités de ce type disposent d'une unité de soins intensifs ou d'un service de réanimation pédiatrique et maternelle. De ce fait, elles conviennent plus aux grossesses à risques. Elle permettent aussi d'accueillir les prématurés et de leur assurer une surveillance intensive, voire des soins lourds si nécessaire.

Privilégier la sécurité

Ce qui doit figurer dans vos critères de choix est tout ce qui est étroitement lié à votre sécurité et à la sécurité de votre enfant pour sa venue au monde.

Pour cela, vous devez vous assurez que l'équipe médicale se compose bien d'un.e sage-femme, d'un.e aide-soignant.e, d'un.e gynécologue, d'un.e pédiatre et d'un.e obstétricien.ne.

Il également utile de se renseigner sur les éventuels risques qui peuvent survenir durant l'accouchement ou la fin de la grossesse et sur comment l'établissement gère ces difficultés, s'il travaille étroitement avec d'autres maternités etc.

Vous pouvez également vous renseignez sur l'établissement et vous inquiétez de savoir s'il est conventionné ou non. Le bouche à oreille fonctionne très bien également pour ces établissements, alors n'hésitez pas à en discuter autour de vous pour savoir la réputation de chaque maternité. Le principal est que vous ayez confiance !

La durée du séjour est également quelque chose que vous devez vérifié auprès de l'établissement. En règle générale, vous êtes gardée entre 72 heures et 98 heures en fonction de si vous avez accouché par voie basse ou par césarienne.

Prendre en compte la distance maternité - domicile

Si la distance séparant le domicile et la maternité à longtemps été un critère de choix, il semblerait que celle-ci soit moins importante aujourd'hui, étant donné que beaucoup d'établissements ont été fermés. Cependant, cela reste tout de même quelque chose à prendre en compte, surtout si vous habitez dans une région isolée. En effet, faire quelques kilomètres supplémentaires peut parfois valoir de coup, mais il faut aussi penser au côté pratique et sécuritaire : moins vous êtes loin, moins vous serez en panique si un problème survient (ce que l'on ne vous souhaite pas !)

Vidéo de la chaine YouTube La Maison des Maternelles

Bien cerner ses désirs pour bien choisir

Définir quel type d'accouchement l'on souhaite

La deuxième étape avant de vous lancer dans la recherche de maternité, c'est d'être au clair sur le type d'accouchement que vous souhaitez. En effet, la plupart des maternités pratique des accouchements "standards" : vous êtes examinée lors de votre arrivée, mise sous monitoring et on vous pose ensuite la péridurale. La perfusion d'ocytocine est posée pour régulariser les contractions et un.e sage-femme vous perce ensuite la poche des eaux (si cela ne s'est pas produit naturellement). Vient ensuite la dilatation du col de l'utérus et le moment de pousser pour mettre au monde bébé.

Être au point sur le projet de naissance

Le projet de naissance est généralement  rédiger autour du 4ème mois de grossesse, lors de l'entretien prénatal. Il sert essentiellement à encourager les femmes à écrire leurs souhaits concernant la façon dont va naître le futur enfant.

En effet, il n'est pas exclu que vous ayez envie d'un accouchement plus naturel et moins médicalisé. La pose de la péridurale n'est pas obligatoire non plus. Pour cela, les sages-femmes sont à votre disposition pour suivre au maximum vos envies. En effet, certaines femmes préfèrent qu'on leur laisse la possibilité de choisir la position de leur accouchement ou de donner naissance dans une salle "nature", équipée de ballons, de baignoires.

On espère vous avoir aidé dans vos recherches de maternité. Pour plus d'informations ou plus de contenu, n'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux ou à consulter nos autres articles.