Pour accoucher en toute sécurité, il faut que bébé présente sa tête à la sortie. Mais parfois, il arrive que bébé se sente si bien dans le ventre de sa mère, qu'il soit assis et présente ses pieds à la sortie : on dit alors que bébé est en siège. Pas de panique ! Un bébé en siège n'entraine pas toujours une césarienne. On vous dit tout à ce sujet.

Tout savoir sur la position du siège de bébé

Qu'est-ce que ça veut dire ?

La plupart du temps, au moment de l'accouchement, bébé est en position céphalique : c'est-à-dire que sa tête se trouve à l'entrée du col de l'utérus. Or, dans environ 4% des cas, l'enfant se trouve en siège. Sa tête est alors vers le haut et ce sont ses fesses ou ses pieds qui se trouvent à la sortie : on dit alors qu'il est en siège complet ou en siège décomplété.

Source : https://www.doctissimo.fr/

Une présentation en siège de l'enfant peut compliquer un accouchement et le recours à la césarienne est parfois inévitable. Cependant, grâce aux échographies, il est possible de savoir à l'avance la position de l'enfant dans l'utérus. Cela peut donc laisser le temps à la mère de pratiquer certaines méthodes pour aider l'enfant à se retourner.

Source : La Maison des Maternelles

Peut-on accoucher naturellement si bébé est en siège ?

Si la largeur du bassin de la mère le permet, alors un accouchement est possible même si l'enfant se présente en siège le jour de son arrivée. Il faut également veiller à ce que le cordon ombilical ne soit pas autour du cou de l'enfant et que la tête soit bien fléchie sur le thorax. Toutefois, si le bébé est trop gros, que l'enfant est mal positionné ou que le bassin de la femme enceinte ne le permet pas, alors certains professionnels ne préfèrent pas prendre de risques et vont privilégier la césarienne plutôt que l'accouchement par voie basse.

Des méthodes pour aider bébé à se retourner

Comme nous le disions plus haut dans l'article, des méthodes peuvent aider l'enfant à se retourner afin qu'il se présente dans la bonne position le jour de l'accouchement. Parmi les méthodes les plus connues, il y a :

  • La version par manoeuvre externe (ou VME) : c'est la méthode la plus connue pour aider un enfant à se retourner. Cette méthode consiste à exercer des pressions à l'aide de deux mains sur le ventre de la future maman pour ainsi modifier la position du bébé. Seul un gynécologue peut faire cette manoeuvre et ne peut se faire qu'après 36 SA.
  • L'acupuncture : cette méthode peut-être pratiquée par des sages-femmes formées à cet effet et peut-être proposée en maternité. C'est une méthode efficace et qui fonctionne généralement très bien.
  • L'osthéopathie : en plus de faire du bien à la femme enceinte, l'osthéopathie peut permettre en une simple manipulation du bassin de débloquer la position de l'enfant et ainsi lui permettre de se retourner.
  • Le chant prénatal : le chant prénatal aident généralement beaucoup les futures maman à être plus sereine pour l'accouchement et à établir une connexion avec l'enfant. Il se trouve que lorsque bébé est en siège, le chant prénatal peut également aider l'enfant à se retourner en utilisant des sons graves et répétés, grâce aux vibrations que cela procure dans le corps de la mère.
  • Le pont indien : cette technique peut se faire seule à la maison et consiste à surélever le bassin et le dos à environ 30cm du sol (à l'aide de coussin ou par la force des bras) durant 10-15 minutes tous les jours.
Source : La Maison des Maternelles

On espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair sur le sujet. Pour plus de contenu, n'hésitez pas à lire les articles précédents ou à nous suivre sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram. À bientôt !