Les constipations chez les bébés sont passagères et tout à fait bégnines. Généralement, un changement au niveau de l'alimentation et de l'hygiène de vie vont pouvoir permettre de relancer le bon fonctionnement du transit de l'enfant. Dans cet article, on vous dit quoi faire en cas de constipation et quelles en sont les causes.

Comment savoir si bébé est constipé ?

Qu'est-ce que la constipation chez l'enfant ?

Les tout petits ne vont pas nécessairement à la selle de façon fréquente. Il est donc difficile de savoir si l'enfant est constipé. En règle générale, un nourrisson fait au moins une selle non dure par jour.

Il faut également savoir que les selles de l'enfant peuvent être moins fréquentes en fonction de s'il est allaité ou pas. En effet, le lait maternel est plus adapté au transit intestinal et ne forme presque pas de déchets, donc peu de selles.

Médicalement parlant, on considère que bébé souffre de constipation s'il remplit moins d'une fois par jour sa couche lorsqu'il est nourri au sein, et moins de trois fois par semaine s'il est nourri au biberon.

Bien souvent, les bébés de moins de 2 mois ne sont pas sujet aux constipations. Toutefois, elles sont plus fréquentes aux alentours des 6 mois jusqu'aux 4 ans de l'enfant.

Quels sont les symptômes et les causes d'une constipation ?

Le plus souvent, les symptômes liés à une constipation chez les nourrissons sont :

  • des selles irrégulières et rares
  • des selles sèches ou décolorées
  • des maux de ventres, souvent accompagnés de gaz (coliques)

Pour ce qui est de la cause des constipations chez les bébés, elles sont bien souvent dues à :

  • une alimentation qui a changé (changement de lait ou de formule, diversification alimentaire, etc)
  • des biberons mal préparés
  • un déséquilibre alimentaire (manque d'eau ou de fibres)
  • un bouleversement lié au stress (comme une rentrée par exemple)

Que faire si mon enfant est constipé ?

Les soins contre la constipation

Pour soulager un bébé qui souffre d'une constipation, vous avez le choix d'opter soit pour des solutions médicamenteuses, soit des solutions plus naturelles.

Solutions naturelles :

  • donnez plus d'aliments liquides au nourrisson (lait maternel ou lait industriel) et n'hésitez pas à lui donner également de l'eau s'il a plus de 6 mois
  • respectez bien les dosages des préparations des biberons
  • si l'enfant boit au biberon, vous pouvez ajouter de l'eau Hépar à la préparation : elle est plus riche en magnésium et facilite le transit
  • bougez les jambes de bébé pour faire comme s'il pédalait et massez-lui le ventre en faisant des mouvements circulaires
  • vous pouvez changer le lait de bébé pour un autre
  • évitez la farine et les aliments qui constipent (riz, banane, carotte...)
  • augmentez la ration de fruits et légumes s'il a déjà entamé la diversification alimentaire pour qu'il ait plus de fibres

Solutions médicamenteuses (prescrit par un médecin) :

  • des médicaments osmotiques pour hydrater et liquéfier les selles
  • des lubrifiants pour faciliter la défécation
  • des suppositoires pour faciliter la défécation

Avant toute prise de médicaments, veuillez consulter un médecin et vérifiez bien qu'ils sont adaptés à l'âge de l'enfant et à ses besoins.

Quand faut-il appeler un médecin ?

Si vous avez pris le soin de lire nos recommandations au-dessus et de les appliquer, alors il n'y a pas de raison d'appeler un médecin : les choses devraient retourner dans l'ordre.

Cependant, si vous remarquez que votre enfant pleure lorsqu'il va à la selle, que la constipation dure depuis plusieurs jours malgré vos efforts ou qu'il ne parvient pas à se retenir et tâches ses sous-vêtements, alors il est important de faire appel à un médecin. Lui seul pourra vous aiguiller sur les choses à faire ou à ne pas faire, et si l'enfant a besoin d'un traitement ou pas.

On espère que cet article vous aura plu. N'hésitez pas à le partager et à nous suivre sur les réseaux sociaux pour louper aucun autre article ! À bientôt.