Deux enfants de l'école de Saint-Pourçain-sur-Sioule à Allier, ont dû se contenter de pain et d'eau à la cantine le 9 septembre 2019.

Installés dans une pièce à l’écart de leurs camarades, les deux écoliers en classe de CE2 et de CM1 n’ont eu que du pain et de l’eau pour leur repas, a expliqué Roger Volat, l'adjoint au maire (LR) de cette  commune de plus de 5000 habitants.

«Cette famille n'avait pas réglé la cantine depuis plus d'un an et n'y avait pas inscrit les enfants cette année», expliqua-t-il. Dès le lendemain, les parents ont rempli le dossier d'inscription et réglé leur dette, selon lui.

C’est une technique brutale et humiliante pour ces enfants. Reconnaissant « un geste peut-être un peu maladroit qui ne sera pas réitéré», l’adjoint au maire a précisé que la famille avait été prévenue à plusieurs reprises mais les parents n’étaient pas joignables depuis la rentrée. «Le maire souhaitait réveiller les parents.

De plus, « un tiers des familles n'avait pas réglé tous les frais de cantine au dernier trimestre, ce qui représente pour la mairie une perte de plus de 6000 euros », rajouta M.Volat. En comptant qu’un repas coûte 2€50.

Cette situation s’est aujourd’hui arrangée mais ne devrait pas être reproduite à l’avenir puisque cela représente un cas de discrimination.


À lire aussi :


Merci d'avoir lu cet article ! Laissez nous un petit commentaire sous cet article pour nous prouver votre soutien.

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à partager l'article !