Accoucher dans est une méthode de plus en plus répandue. Selon de nombreuses femmes, c'est une manière plus douce et plus agréable de donner la vie. Dans cet article, nous levons le voile sur l'accouchement aquatique en vous expliquant comment cela se passe en pratique, et en abordant les avantages et les inconvénients de cette méthode.

Comment se déroule l'accouchement dans l'eau ?

Avant tout de chose, sachez que deux cas de figures sont à différencier. Le premier de se mettre dans l'eau uniquement pour soulager les contractions, et le deuxième consistant à aller jusqu'à l'expulsion du bébé dans l'eau.

Nous allons nous attarder sur ce deuxième cas de figure, à savoir l'accouchement total dans l'eau.

Une fois que le travail a bien avancé et que les contractions sont fortes et rapprochées, la future maman est installée dans une piscine de naissance. La température de l'eau doit être idéalement autour de 37°C : entre 35 et 37°C en première phase de travail, puis à 37°C en deuxième phase. Quoiqu'il en soit, la température de l'eau est régulièrement contrôlée.

Source : Cocon Bien Naître

L'évolution du travail est scrupuleusement suivie par un monitoring étanche. Cependant, la péridurale ne peut pas être faite dans le cadre d'un accouchement dans l'eau.

Bien entendu, si la future maman décide de changer d'avis et qu'elle souhaite expulser bébé hors de l'eau, elle sera immédiatement transférée sur un lit classique. Pas de panique, l'objectif de cette méthode d'accouchement alternative est que la maman se sente BIEN.

Avantages

Une méthode plus naturelle

Accoucher dans l'eau est une méthode très appréciée car elle est perçue comme une méthode plus naturelle. En effet, la maman est immergée dans l'élément eau qui fait pleinement partie de la nature, et l'environnement est beaucoup moins anxiogène que si l'accouchement se déroulait de façon classique.

Une manière d'aider la maman à se relaxer

Le deuxième avantage de l'accouchement aquatique est qu'il aide la future maman à se détendre considérablement. Effectivement l'eau est reconnue pour ses propriétés apaisantes et relaxantes.

La détente lors de l'accouchement n'est pas négligeable : elle va avoir une influence sur le temps de travail et l'état du bébé.

Généralement, plus la maman va être zen, plus le temps de travail sera court. Il ne faut oublier qu'une maman relaxée permettra à son bébé d'être lui aussi apaisé. Il ne faut pas oublier qu'il ressent tout.

Une douleur moins intense

L'eau permet de soulager les douleurs, de détendre les muscles, car elle libère des endorphines. Accoucher dans l'eau permet aux contractions d'être moins insupportables.

D'autre part, l'eau permet également à la future maman de se sentir moins lourde. Encore un effet bénéfique permettant d'atténuer les maux causés par le travail en cours.

Une arrivée au monde moins brutale pour bébé

Arriver dans l'eau est sans doute moins perturbant que de passer directement de l'environnement in-utero gorgé de liquide, à un environnement extérieur en plein air. Cette transition par l'eau permet que l'arrivée du bébé à l'air libre soit moins brutale.

Ne vous en faites pas, le nourrisson ne risque pas de se noyer car il se mettra à respirer uniquement au contact de l'air. De toute manière, il est très rapidement retiré de l'eau après l'expulsion.

Inconvénients

Quelques contre-indications

Dans certaines conditions, l'accouchement aquatique est à éviter :

  • Si la maman est atteinte d'une pathologie telle que le diabète, la pré-éclampsie, ou une pathologie pulmonaire, rénale, cardiaque.
  • Si la mère est atteinte du sida, de l'hépatite B ou une autre maladie contagieuse
  • Si la maman fait de l'hypertension
  • Si la maman ne se sent pas à l'aise dans l'eau
  • Si elle a besoin d'une péridurale ou d'une perfusion
  • Si la maman est épuisée au cours du travail
  • S'il y a des saignements anormaux
  • Si le bébé naît prématurément
  • Si le monitoring montre des signes anormaux

Une chose est sûre, avant d'opter pour cette méthode d'accouchement, discutez-en avec l'équipe médicale qui vous suit afin d'être sûrs qu'elle vous correspond.

D'éventuels risques

Certaines recherches montrent que cette méthode comporte des risques potentiels tels que :

  • Une infection en cas de rupture des membranes
  • Des difficultés de thermorégulation du bébé
  • Des complications au niveau du cordon ombilical
  • Une détresse respiratoire

Sachez que quelque soit la méthode que vous adoptez, si vous êtes bien encadré vous pouvez être rassurés.

Peu de structures pratiquant cela en France

Pour l'instant voici une liste non-exhaustive de maternités habilitées à pratiquer l'accouchement total dans l'eau :

  • Maternité des Lilas (93)
  • Centre hospitalier d’Arcachon (33)
  • Centre hospitalier de Guingamp (22)
  • Polyclinique d’Oloron (64)
  • Centre hospitalier de Sedan (08)
  • Clinique de Vitrolles (13)

Il existe également des maisons de naissance qui existent pour l'instant à titre expérimental mais qui peuvent éventuellement offrir cette méthode.

Sinon, vous pouvez tout de même opter pour une maternité équipée de baignoires afin de faire une partie du travail dans l'eau.

Vous savez désormais tout ce qu'il y a à savoir sur l'accouchement aquatique. N'hésitez pas à nous partager vos expériences sur nos réseaux sociaux.